Financement de franchise au Canada : quelles sont vos options?

options de financement pour franchise
By Marketing team
octobre 24, 2019Articles

Vous désirez devenir propriétaire de franchise. Il y a tant de choses à dire à ce sujet. D’une certaine manière, il s’agit vraiment du meilleur des deux mondes : vous êtes un entrepreneur indépendant et en grande partie autonome, tout en profitant de toute l’infrastructure et de la reconnaissance de la marque d’une grande corporation.

Or, même avec toutes ces ressources de votre côté, trouver un prêteur prêt à vous financer à hauteur de 350 000 $ (le montant moyen requis pour lancer une nouvelle franchise) est un processus intense et demandant, tout particulièrement si vous n’avez pas encore de réussite entrepreneuriale sur laquelle vous reposer.

Voici quelques-unes des approches les plus courantes utilisées par les gens qui obtiennent du financement et des prêts commerciaux pour l’exploitation de franchise. Alors qu’il y a évidemment d’autres éléments à prendre en compte, mais le moment venu, votre délai pour l’obtention d’un prêt, votre tolérance au risque et votre historique de crédit détermineront finalement la meilleure avenue à prendre.

Financement par un franchiseur

Supposons que vous travaillez avec la bonne organisation. Il s’agit d’un bon point de départ pour démarrer votre quête de financement. Idéalement, vous n’aurez pas à chercher plus loin : votre franchiseur vous fournira tout ce dont vous avez besoin pour démarrer, celui-ci devenant ainsi un guichet unique pour votre entreprise de franchise. Cela simplifie certainement les choses.

Quand votre financement provient directement d’un franchiseur, le prêteur spécifiera habituellement combien vous pouvez emprunter, la durée de votre terme et la plupart des autres conditions de votre prêt. À titre d’emprunteur, vous n’avez pas beaucoup de marge de manœuvre pour négocier, et les modalités varient grandement d’un franchiseur à l’autre. Toutefois, il s’agit d’un élément où travailler de concert avec une grande corporation peut être avantageux : votre franchiseur comprend l’industrie et les risques que vous prenez mieux que quiconque et a, en effet, tout intérêt à ce que vous soyez couronné de succès.

Si vous êtes chanceux, vous pourriez même bénéficier de mesures incitatives parfois offertes par les franchiseurs pour aider les franchisés à mettre sur pied leur franchise. Il s’agit d’une pratique courante tout particulièrement durant les périodes où l’accès au crédit est resserré. De telles mesures incitatives peuvent comprendre des frais de franchise réduits ou reportés, du soutien marketing et des rachats de matériel après six ou douze mois d’exploitation.

Certains franchiseurs offrent également des rabais aux vétérans, aux minorités et aux femmes. Il est donc toujours avisé de demander ce qu’ils peuvent faire pour vous avant de poursuivre les autres options de financement.

Malgré ces avantages évidents, il y a également des désavantages importants. Tout d’abord, les franchiseurs sont habituellement prêts à vous prêter plus d’argent que les prêteurs conventionnels parce qu’ils savent que ces fonds seront dépensés pour l’acquisition de leur marchandise. Cela peut sembler génial en surface, mais vous pourriez vous retrouver rapidement embourbé et lourdement endetté envers votre franchiseur, et à des taux d’intérêt probablement élevés. Si vous ne pouvez pas vendre cette marchandise rapidement, ou encore pire, pas du tout, vous souhaiterez n’avoir jamais obtenu autant de crédit.

Prêts bancaires

Si vous avez un bon crédit, un acompte raisonnable et un historique d’entreprises commerciales couronnées de succès, vous pourriez vous qualifier pour un prêt bancaire conventionnel.

Une banque voudra naturellement passer en revue votre plan d’affaires et votre historique de crédit personnel afin d’évaluer votre capacité à repayer le crédit que vous recherchez. Plus votre historique financier est fort et plus votre cote de crédit est élevée, meilleurs seront les modalités et le taux d’intérêt que la banque sera disposée à vous offrir.

Prêts sur valeur domiciliaire

Si votre maison a conservé sa valeur ou que vous avez un montant de capital accumulé important, cette méthode éprouvée pour démarrer votre financement est toujours une option -- en supposant que vous vous sentez à l’aise de mettre votre maison en garantie, compte tenu de tous les risques et l’exposition qu’un tel arrangement comporte.

Partenaires d’affaires ou investisseurs

Il est fort possible que vous ayez les aptitudes, la volonté et le talent pour faire de votre franchise un franc succès, mais qu’il vous manque seulement l’argent pour mettre sur pied la franchise, puis l’exploiter. Dans ce cas, vous pourriez songer à joindre vos forces à celles d’un partenaire financier ou d’un investisseur providentiel.

Alors qu’il peut être douloureux de céder une partie de votre entreprise uniquement pour garantir les fonds requis pour entrer dans le jeu, il pourrait également s’agir du facteur déterminant pour détenir une franchise.

Prêts garantis par le gouvernement

De tous les produits financiers offerts sur le marché, un prêt garanti par le gouvernement est l’une des options les plus souhaitables pour les aspirants franchisés. Connus sous le nom de prêts SBA aux États-Unis, ces derniers sont des prêts aux petites entreprises fournis par les prêteurs conventionnels, avec une importante partie du montant garanti par le gouvernement fédéral.

Au Canada, ce type de prêt est offert par le biais d’un programme subventionné par le gouvernement nommé financement des petites entreprises du Canada (PFPEC). Les petites entreprises peuvent emprunter jusqu’à 1 000 000 $ avec 85 % de ce montant garanti par le gouvernement fédéral. Pour qualifier à titre d’entreprise assez petite, l’ensemble de vos revenus bruts annuels de l’exploitation doit être inférieur à 10 millions de dollars au cours de l’année où vous effectuez la demande.

Les prêts sont toutefois accompagnés de quelques restrictions. Par exemple, vous ne pouvez pas utiliser un PFPEC pour financer les frais de franchise ou les stocks, mais vous pouvez acheter de l’équipement de restaurant et d’hôtel avec ce financement, ainsi que payer tous les coûts admissibles requis pour acheter votre franchise.

En raison du risque considérablement moins élevé qu’il implique, un PFPEC offre l’avantage suivant : les banques et coopératives de crédit sont aptes à vous prêter plus d’argent à des taux d’intérêt plus faibles et de meilleures modalités de remboursement que ceux qu’elles approuveraient en temps normal. Si vous avez la cote de crédit et les antécédents requis pour obtenir un prêt subventionné par le biais du Programme de financement des petites entreprises du Canada du gouvernement fédéral, cela pourrait s’avérer être votre meilleure option de financement.

Il y a toutefois une mise en garde. Le processus pour obtenir ce type de prêt est habituellement long, souvent complexe et les normes de qualification sont extrêmement contraignantes. Ainsi, vous seriez avisé de bien calculer vos chances d’en obtenir un avant de vous soumettre au processus de demande ardu. Vous pourriez facilement vous retrouver dans des dédales interminables juste pour en ressortir frustré, sans être plus avancé.

Les subventions du gouvernement et la BDC

La Banque de développement du Canada (BDC), une société d’État œuvrant en toute indépendance du gouvernement fédéral, représente une autre excellente source de financement. La BDC est axée sur les entreprises de petite et de moyenne taille et a le mandat de « contribuer à la création et au développement d’entreprises canadiennes solides à l’aide de financement, de services-conseils et de capital ».

La BDC offre un grand éventail de prêts, subventions et autres options de financement présentant des conditions très intéressantes et un risque personnel limité autant aux nouveaux entrepreneurs qu’aux expérimentés. Certains de leurs programmes ciblent également des groupes démographiques particuliers : par exemple, les Canadiens autochtones, les immigrants récents et les femmes élaborant ou faisant la promotion de certaines options de « technologie propre ».

Prêteurs alternatifs

S’il vous manque le crédit nécessaire pour obtenir le financement auprès d’un prêteur conventionnel, vous pouvez toujours vous tourner vers les prêteurs alternatifs.

En règle générale, ces prêteurs ont des exigences moins strictes et offrent des délais de traitement plus courts que les options de financement classique. Les prêteurs alternatifs offrent plus de flexibilité que les banques et coopératives de crédit quant aux taux et aux modalités de remboursement.

De plus, il y a des économies fiscales possibles avec cette source de financement, et le processus d’emprunt complet est presque toujours plus simple et rapide que de faire une demande de financement auprès d’une banque. Les avantages associés à ces prêts peuvent être considérables, et ainsi ne devraient pas être négligés.

Nos experts peuvent vous aider à obtenir le financement dont vous avez besoin pour l’achat de votre franchise. Communiquez avec nous pour de plus amples informations.